LA MAISON DIDEROT

Architecture & paysages

COHONS

LA MAISON DIDEROT

Architecture & paysages

COHONS

  • , © Jean-François Feutriez
  • , © Jean-François Feutriez

Cette maison bourgeoise déjà connue au XVIIe siècle dans la Rue de la Mocquerie, (aujourd'hui Rue Jean Garnier), abrite une cheminée de la même époque, dont le manteau ouvragé fait environ deux mètres.

La maison a été achetée en 1705 par le coutelier langrois Didier Diderot, père de Denis (l'encyclopédiste), Denise et Didier-Pierre (chanoine puis grand archidiacre). A la mort du coutelier en 1759, elle restera indivise entre ses trois enfants, mais elle était le plus souvent la résidence du chanoine Didier-Pierre, qui y fit aménager une petite chapelle latérale en 1777 afin de pouvoir y célébrer la messe avec ses amis ecclésiastiques de passage, pour les habitants de ce quartier assez éloigné de l'église paroissiale. Il n'en reste plus aujourd'hui que le bâtiment, transformé en cellier puis en remise. En réalité, Denis Diderot ne vint que rarement à Cohons, dans cette maison qu'il appelait familièrement « ma chaumière » et qu'il qualifiait par une affectueuse exagération, de « cellier de nos vendanges et grenier de nos moissons ». Il se faisait par contre expédier régulièrement à Paris « du vin, des légumes et des faisans » de ce petit domaine familial de Cohons.

A la mort de Denis en 1784 et du chanoine en 1787, la maison échut à Angélique, fille de Denis Diderot, mariée à Caroillon de Vandeul. Elle passa ensuite par succession dans les familles Drevon (apparentés aux Diderot), puis Simon et enfin Emery et Nicard de Langres.

Infos pratiques

Groupes

  • Pas de privatisation possible

Visites

Langues parlées

  • Français

Tarifs

  • Gratuit

Date et horaires

Du 01/01/24 au 31/12/24

  • Lundi :

    ouvert

  • Mardi :

    ouvert

  • Mercredi :

    ouvert

  • Jeudi :

    ouvert

  • Vendredi :

    ouvert

  • Samedi :

    ouvert

  • Dimanche :

    ouvert

Site privé : vue de l'extérieur de la propriété.

Accès

52600 COHONS

Contact