CHAPELLE DE TRESTONDAM A MONTORMENTIER

Site et monument historique

MONTORMENTIER

CHAPELLE DE TRESTONDAM A MONTORMENTIER

Site et monument historique

MONTORMENTIER

  • , © Guillaume Bonnotte
  • , © Guillaume Bonnotte
  • , © Guillaume Bonnotte
  • , © Guillaume Bonnotte
  • , © Guillaume Bonnotte
  • , © Guillaume Bonnotte
  • , © Collection particulière

Chapelle inscrite sur l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques le 16 janvier 1939.
L'église Saint-Pierre surplombe la vallée de la Vingeanne. Partiellement enterrée, elle est entourée d'un cimetière. Bâtie aux alentours de l'an 1100, elle est caractéristique de la période romane. La partie centrale, plus ancienne, est de la fin du XI e siècle.
Au XIII e siècle, l'église et son cimetière sont devenus le centre de gravité de la vie religieuse de la région. Une litre, bande de 80 cm de haut, signe d'une chapelle funéraire, est visible à l'intérieur de la chapelle des Trestondam datant du XV e siècle.

Depuis cette chapelle funéraire, les Trestondam, seigneurs de Montormentier, et leurs successeurs, ont pu suivre l'office sans être vus des autres paroissiens. Attiré par cette terre de légende, le seigneur Richard de Trestondam, au décès de sa femme Henriette de Saint-Seine, a érigé cette chapelle en 1467, destinée aux morts de sa noble famille. On peut observer leur pierre tombale dressée dans cette chapelle dite des Trestondam. On pénètre dans la partie centrale par un porche en pente douce sur lequel on peut remarquer devant la porte une pierre gravée d'un tau, initiale du mot temple et une croix gravée au-dessus de la porte représentant non pas l'ordre des Templiers présent dans la région, notamment à La Romagne, mais de saint Antoine de Vienne. Toutefois les Templiers ont possédé des terres à Montormentier. La sacristie, chapelle des Trestondam, a été la chapelle funéraire de cette famille durant près de trois siècles, les seigneurs de Percey y ont été inhumés. Cet édifice est classé monument historique depuis 1939, la statuaire, installée dans le choeur, est composée principalement d'un Saint Pierre couronné d'une tiare et d'une Vierge à l'enfant, qui ont été classés en 1971.

Étymologiquement, Montormentier serait le “Mont des Tourments”. Un bûcher aurait été érigé à Montormentier pour brûler Brunehaut, reine d'Austrasie, victime des guerres entre les successeurs de Clovis, traînée par des chevaux de Renève à Montormentier, selon la légende.

Infos pratiques

Groupes

  • Pas de privatisation possible

Visites

Langues parlées

  • Français

Labels

  • Monument historique
    Labelisé Monument historique

Tarifs

  • Gratuit

Date et horaires

Du 01/01/24 au 31/12/24

  • Lundi :

    ouvert

  • Mardi :

    ouvert

  • Mercredi :

    ouvert

  • Jeudi :

    ouvert

  • Vendredi :

    ouvert

  • Samedi :

    ouvert

  • Dimanche :

    ouvert

Accès libre toute l'année.

Accès

52190 MONTORMENTIER

Contact